Le Krantz cake de Yotam Ottolenghi

Le Krantz cake de Yotam Ottolenghi

Le Krantz cake de Yotam Ottolenghi

Le Krantz cake de Yotam Ottolenghi

La recette du fameux Le Krantz cake de Yotam Ottolenghi.

Le Krantz cake de Yotam Ottolenghi est un régal et à la maison, on me le redemande régulièrement.

J’ai décidé de vous faire partager la recette de Yotam Ottolenghi.

Les origines du  Krantz cake

Le kranz signifiant littéralement « craquant », est originaire de la cuisine juive d’Europe de l’Est.

Mais le terme provient originellement du yiddish, dérivant de l’allemand « Kranz », ce qui signifie « couronne ».

Si initialement, cette brioche avait effectivement une forme de couronne, elle est généralement aujourd’hui confectionnée dans un moule à pain ou à cake.

Le kranz dérive dubabka polonais. Il s’agit d’un gâteau de Shabbat.

La pâte, bien étalée, est alors couverte d’une garniture, généralement une pâte au chocolat, ou encore des graines de pavot ou du fromage.

La préparation est ensuite coupée en deux bandes qui sont tressés.

Le tout est recouvert de jaune d’œuf puis enfourné.

Ici dans la recette Le Krantz cake de Yotam Ottolenghi, la recette se compose d’une pâte à brioche aux zestes d’orange, recouverte d’une pâte à tartiner maison, le tout roulé en boudin et tressé.

La recette Le Krantz cake de Yotam Ottolenghi

Difficulté : moyen

2 moules à cake de 28 cm

Cuisson : 20 à 30 minutes 170°C

Ingrédients : 

Pour la brioche

  • 530 gr de farine
  •  100 gr de sucre
  •  2 cuillères à café de levure de boulanger déshydratée
  • 3 œufs
  •  120 gr d’eau
  •  1 cuillère à café de sel
  • 150 gr de beurre doux mou coupé en petits cubes
  •  de l’huile de tournesol

Préparation de la brioche :

  1. Dans la cuve du robot équipé du crochet, mélanger la farine, le sucre, la levure émiettée et les zestes.
  2. Pétrir à vitesse 1 pendant 1 minute environ
  3. Incorporez les œufs un à un puis l’eau. Laisser tourner à vitesse lente pendant 1 minute environ
  4. Pétrir à vitesse moyenne pendant 3 minutes environ le temps qu’une boule de pâte se forme
  5. Ajouter le sel et le beurre coupé en petits dés.
  6. Ajouté tout le beurre, et mixez encore pendant 10 minutes, tout en ajoutant de la farine pour que votre pâte se détache bien des bords du bol du robot.
  7. N’hésitez pas non plus à utiliser une spatule pour détacher la pâte des bords du bol au début.
  8. Dans un grand saladier, huilé à l’huile de tournesol, déposer le pâton
  9. Recouvrez d’un film alimentaire et placez au frigo pendant une nuit

Après une nuit au réfrigérateur.

  1. Dégazer puis mettre le pâton quelques minutes au congélateur pour le refroidir ou le mieux une nuit au réfrigérateur.
  2. Graisser 2 moules à cake avec de l’huile de tournesol et placez-y du papier sulfurisé dans le fond (c’est très utile pour le démoulage).

Pour la pâte à tartiner au chocolat :

  • 50 gr de sucre glace
  • 30 gr de cacao en poudre
  •  130 gr de chocolat noir pâtissier
  • 120 gr de beurre doux
  •  100 gr de noix de pécan
  • 2 cuillères à soupe de sucre

Préparation de la pâte à tartiner

  1. faites chauffer le chocolat et le beurre.
  2. Une fois fondus, mélangez bien, retirez du feu,
  3. Ajoutez le sucre glace et le cacao en poudre

L’appareil doit avoir la consistance d’une pâte à tartiner.

Pour le sirop d’imbibage :

  • 160 gr d’eau
  •  260 gr de sucre
  • Un peu de fleur d’oranger mais c’est facultatif

Préparation du sirop

  1. Porter lentement l’eau et le sucre à ébullition
  2. Mettre un peu de fleur d’oranger si vous le souhaitez et laisser refroidir

Toutes vos préparations sont prêtes, maintenant passons à la mise en forme du Krantz cake.

Mise en forme du Le Krantz cake de Yotam Ottolenghi

pas à pas du krantz cake

pas à pas du krantz cake tiré du livre Jérusalem de Yotam Ottolenghi

1ère étape :

  1. Divisez votre pâte en deux. Conservez une moitié au frais.
  2. Étalez la première moitié sur votre plan de travail fariné.
  3. Formez un grand rectangle (40 cm x 30 cm environ), et égaliser les bords au couteau pour qu’ils soient bien droits.
  4. Vous aurez pris soin de placer la longueur du rectangle près de vous (et non pas la largeur !), et cela pour pouvoir rouler votre gâteau correctement

2ème étape :

  1. Étalez la moitié de ce mélange sur la pâte avec une spatule.
  2. Laissez environ 2 cm de chaque côté du rectangle pour ne pas que le mélange déborde quand vous allez rouler la pâte.
  3. Ajoutez la moitié des noix de pécan hachées grossièrement. Saupoudrez ensuite avec la moitié du sucre en poudre (1 cuillère à soupe environ).
  4. Rouler votre pâte bien serrée, pour former un long boudin.
  5. A l’aide d’un pinceau, mouillez le bord opposé à celui par lequel vous avez commencé à rouler la pâte, pour que le “joint” se fasse bien.
  6. Placez le “joint” en dessous de votre boudin

3ème étape :

  1. Parez les extrémités pour avoir des bords bien nets
  2. .Entaillez votre pâte dans la longueur sur 2 cm de profondeur
  3. Coupez en deux le boudin dans la longueur et de la mesure de votre moule

Si votre moule est plus petit que vos boudins, ne jetez pas le surplus, cuisez le surplus dans un moule mini cake

  1. Poser les deux demis boudins l’un à côté de l’autre en veillant bien à ce que le côté chocolat soit sur le dessus (vers le haut)
  2. Tressez les deux boudins en gardant bien le côté chocolat vers le haut
  3. Poser délicatement la tresse dans le moule

Maintenant, faites la même chose avec l’autre moitié de pâte restée au réfrigérateur.

4ème étape :

  1. Couvrez ensuite les deux cakes avec un torchon, et laissez pousser 1 h 30.

5ème étape :

  1. Préchauffer le four à 180°C/190°C selon votre four pendant la pousse de la pâte.
  2. Mettre au four 25 à 30 minutes
  3. On doit obtenir une belle couleur brune et dorée.
  4. Badigeonner de sirop à la sortie du four
  5. Laisser refroidir et démouler.

Voilà Le Krantz cake terminé, vous n’avez plus qu’à le déguster le Krantz cake tiède.

Le Krantz cake de Yotam Ottolenghi

Le Krantz cake de Yotam Ottolenghi

Si vous désirez ne faire qu’un Krantz cake, vous divisez les proportions en deux.

 

Laisser un commentaire